Shopper des marques éthiques à moindre coût

vêtements éthiques occasion

Acheter d’occasion a de nombreux avantages, à commencer par un impact totalement neutre sur l’environnement. L’industrie de la mode produit tous les ans plusieurs milliards de nouveaux vêtements, générant de nombreux déchets, polluant les eaux et les sols, dépensant de grandes quantités d’énergie dans la confection et les transports. Créer a un coût environnemental.

Et à force d’amasser toutes ces nouveautés, on ne va pas tarder à être enseveli ! Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder votre placard qui déborde…

Acheter un vêtement déjà existant permet de ne pas participer au renouveau à tout prix. Et puis il y a quelque chose de très vertueux je trouve dans le fait d’acheter d’occasion, c’est redonner vie à une pièce qui aurait fané chez quelqu’un d’autre. C’est l’aimer à nouveau et lui permettre d’être associée à de tout nouveaux looks et à de nouvelles histoires.

Un manteau d’occasion aura peut-être connu de grands voyages dans les pays froids avant vous, une jupe d’occasion aura peut-être virevolté dans des soirées latines, un blazer aura peut-être fait bonne impression lors d’un entretien d’embauche, un jean aura peut-être été « le » jean de quelqu’un. Il y a quelque chose d’un peu magique, comme un flambeau qu’on récupère et qu’on promet de chérir.

Acheter d’occasion présente aussi, indéniablement, un avantage financier ! Ce circuit alternatif permet de dénicher des petites pépites à moindre coût.

Enfin, acheter d’occasion peut être une bonne alternative à tous ceux qui voudraient limiter leur consommation de fibres animales (cuir, laine, soie) et qui ne seraient toutefois pas gênés d’en porter. Le vêtement ayant déjà été acheté par son précédent propriétaire, on ne contribue ainsi pas directement à augmenter la demande d’un marché qu’on ne soutient pas.

Sur le marché, tout est une question d’offre et de demande. Si personne n’achète de manteaux en laine chez Zara, Zara ne proposera plus de manteaux en laine.

C’est ce qui donne un argument aux détracteurs du marché de l’occasion : acheter indirectement, c’est acheter quand même. Permettre à une fashionista de faire un vide dressing tous les mois, en lui rachetant les vêtements dont elle n’a plus besoin, la pousse à continuer sa consommation outrancière. Acheter d’occasion, c’est aussi ne pas soutenir les marques engagées qui produisent dans le respect de l’Homme et de l’environnement. Soit.

Je pense cependant que faire un effort, c’est aller dans la bonne direction. Acheter d’occasion, c’est mieux que d’acheter quelque chose de nouveau dans une enseigne de fast fashion.

Et pour ce qui est du soutien des marques éthiques, j’ai trouvé la solution : pourquoi ne pas profiter du marché de l’occasion pour se procurer des pièces éthiques à moindre coût ? Une production raisonnée et juste demande souvent un plus gros budget, et tout le monde n’est pas prêt à (ou ne peut tout simplement pas) faire ce sacrifice.

C’est donc en flânant gaiement sur une de mes plateformes d’occasion favorites, Vestiaire Collective, que m’est venue l’idée de vous partager mes petites trouvailles fabriquées de façon éthique !

Pulls et blouses

Blousons et vestes

Jupes et robes

Pantalons

Manteaux

Sacs

Et vous, avez-vous déjà essayé d’acheter des vêtements d’occasion ?

***Céline***

 

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires sur “Shopper des marques éthiques à moindre coût

  1. J’achète parfois d’occasion, mais je reconnais que les vêtements ce n’est pas ce que j’achète le plus d’occasion. Ceci dit, de manière générale, j’achète relativement peu durant une année.

  2. Super initiative cet article ! Personnellement je suis souvent dans des friperies ou dans des dépots vente, je trouve des pièces super sympa et au moins qui ont une seconde main !

  3. Hello ma belle 🙂
    Sur certaines des pièces lorsque je clique le site web n’est plus accessible ! Tu penses que c’est parce que l’article est parti ?
    En tout cas moi j’aime beaucoup acheter d’occasion, aujourd’hui on ne jette plus les vêtements parce qu’ils sont trop vieux, alors autant en profiter pour qu’ils passent de mains en mains et donc d’histoires en histoires 😉
    Gros bisous !

  4. Tu nous as dénichés de chouettes pièces ! J’achète également d’occasion, j’ai déjà trouvé quelques pépites sur Vinted.
    Belle journée,

  5. salut, j’achète de temps en temps dans des marchés de seconde main. Ici à Barcelone il y en a partout. Une de mes amies tient un stand et donc j’en profite pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *