On the road again

Quand Virginie m’a contactée pour me présenter Entre 2 rétros, sa marque de sacs upcyclés et fabriqués à partir de chutes de matériaux de l’industrie automobile, elle en a profité pour me donner tout un tas de conseils sur le Vietnam. Elle y avait, semble-t-il, passé de merveilleux moments il y a quelques années. Au Vietnam, et puis au Myanmar et en Inde où elle me conseillait aussi d’aller. De toute évidence, j’avais affaire à une aventurière.

À y regarder de plus près, ce n’était pas franchement étonnant. Parce que, qu’y a-t-il entre 2 rétros ? Des matériaux qui peuvent être récupérés pour faire de jolis sacs, certes. Mais pas que !

Qu’y a-t-il entre 2 rétros ?

Il y a aussi, et surtout, un volant. Avec deux mains posées dessus. Ses mains appartiennent au conducteur, à celui qui choisit d’être en mouvement. Et qu’est-ce que l’aventure si ce n’est le mouvement ? Celui qui nous emmène ailleurs. Celui qui, quel miracle, nous fait changer d’endroit, d’état ou de saison. Quand on est conducteur, on est responsable de la vitesse, des directions et des distances de sécurité. Pas des pneus qui crèvent, c’est vrai, ni des comportements des autres usagers, mais on peut toujours choisir de siffloter en changeant la roue. Après tout, est-ce qu’on est si pressé ?

Tout le monde conduit son propre bolide, certains choisissent l’autoroute, d’autres les routes de campagne. Ce qu’il se passe entre 2 rétros, c’est magique. C’est l’instant présent, entre le rétroviseur droit et le rétroviseur gauche. C’est l’aventure à cet instant précis. Alors bien sûr que j’avais affaire à une aventurière, parce que qui ne l’est pas ? Pas besoin de se rendre au Vietnam pour voir du pays, il suffit de bien choisir sa route…

Et Virginie, sa route, elle l’a plutôt bien choisie. Ça a dû ressembler à un chemin de traverse au départ, pas vraiment fréquenté et avec peu d’éclairage, voire carrément broussailleux ! Mais quelque chose – l’instant peut-être ? – l’y a menée. Elle s’est lancée il y a presque 10 ans dans une aventure un peu folle et hors des sentiers battus. Elle ouvrait la voie à une mode et des process de fabrication plus éthiques et respectueux de l’environnement, et elle s’emparait d’un concept auquel je tiens beaucoup : l’upcycling.

Récupérer des matériaux qui auraient été jetés et en faire quelque chose de totalement neuf. J’avoue que j’ai un vrai penchant pour les marques qui choisissent de redonner vie aux choses et qui, c’est le principe, choisissent de prélever le moins de ressources possible dans la nature. Virginie, elle, a choisi de créer des sacs, des bagages et de la petite maroquinerie avec des chutes de matériaux de l’industrie automobile. Rien que ça…

Mon compagnon d’aventures

Dans mon sac, tout existait déjà avant qu’il ne soit assemblé : le tissu, le cuir, la ceinture de sécurité… Oui, vous avez bien lu ! Regardez donc mes photos de plus près… Franchement, la ceinture en guise de bandoulière, c’est ce qui a fini de me convaincre ! Et de me questionner : autrement, que fait-on des vieilles ceintures de sécurité ? À part Renault qui les recycle pour les tissus de la nouvelle Zoé, pas grand-chose d’après mes recherches…

Alors c’est lui que j’ai choisi comme compagnon de voyage. C’est d’ailleurs exactement ce dont j’ai besoin pour nos promenades ou sorties en ville : un petit sac qui me permette de ranger ma caméra de vlog, mon téléphone, deux pailles en bambou (principe essentiel du voyageur zéro-déchet) et mes lunettes de soleil.

Au départ je voulais une banane, et puis je l’ai vu : 100% upcyclé, fabriqué au Maroc dans les règles de l’art et par un petit atelier de 50 personnes que Virginie connaît bien, ultra solide et pratique, et puis tellement rock avec sa bandoulière badass en ceinture de sécurité ! Le compagnon d’aventures idéal.

Voilà des mois qu’il nous suit et qu’il voit du pays, et je compte bien l’emmener avec nous au Vietnam, au Myanmar et en Inde, sur les pas de Virginie, sa créatrice. On the road again, comme on dit.

* J’ai écrit cet article en collaboration avec Entre 2 rétros, dont je suis fière de porter les valeurs à l’autre bout du monde !

Et vous, prêt.e.s pour l’aventure ?

*** Céline ***

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

1 commentaire sur “On the road again

  1. Un plaisir de te lire et de te voir t’éclater à l’autre bout du monde. Un plaisir aussi de te voir porter Entre 2 Rétros dont je suis tout aussi fan que toi, la marque mérite d’être plus connue.
    Bisous Céline !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *