Un slip (l)intéressant

J’ai eu la chance il y a quelques temps de partir en Normandie rencontrer les différents acteurs de la filière du lin français, en compagnie des équipes du Slip Français. Cette petite virée normande n’aura fait que renforcer ma passion pour cette fibre textile locale et durable, si belle et résistante, et emblème des savoir-faire rattachés à notre patrimoine ! Si vous n’êtes pas encore convaincus par le lin les gars, c’est le moment !

Rétablir le lien avec ceux qui font

Si vous regardez mes vidéos Décryptage de la mode, vous ne devez pas être sans savoir que je déplore le fait que nous avons totalement rompu le lien entre ceux qui fabriquent nos vêtements et nous qui les portons. Ce n’est pas de notre fait, l’industrie de la mode s’en accommode très bien et excelle dans la fabrication des mirages. Nous ne voyons plus que les paillettes et les mannequins dans le désert, nous en oublions les conditions de travail déplorables et les pratiques non-encadrées et polluantes. C’est le deal : on regarde l’écran, pas ce qu’il y a derrière, et les marchés seront bien gardés.

Alors quand on me propose d’aller rencontrer ceux qui font, de mieux comprendre la chaîne de production du lin français, je suis aux anges ! Et j’en profite, évidemment, pour tout vous montrer et partager ce que j’ai appris.

Justement, je vous explique tout de A à Z sur la fabrication d’un T-shirt en lin dans cette vidéo ! De la graine semée par Méline à côté de Caen, jusqu’à la confection par le super atelier Linportant à quelques kilomètres de là ! C’est le parcours que suivent les vêtements de la collection en lin du Slip français 🙂

Les avantages du lin français

Le Slip français soutient les ateliers textiles français depuis 10 ans. Ils travaillent aujourd’hui avec 29 ateliers, souvent labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant et/ou Origine France Garantie, et répartis partout en France (il se dit même qu’il y a un atelier du Slip Français à moins de 250km de chez vous !). En soutenant l’artisanat local, ils maintiennent des savoir-faire qui se perdent, et ce sur toute la chaîne de production !

C’est bien pour cela qu’ils s’intéressent au lin français et à toute sa filière ! Ils proposent une collection de sous-vêtements en lin pour Homme et Femme, ainsi que des vêtements en lin et coton bio. Le tout confectionné en France, évidemment. Je porte sur les photos une culotte 100% lin (luxe absolu) et leur très jolie chemise aux épaules évasées !

C’est une plante sacrément locale et vertueuse, le lin, et à bien des égards ! L’une des fibres textiles les plus écologiques selon moi ! Regardez plutôt…

Une plante 100% locale

Rendez-vous compte, 85% de la production mondiale de lin provient des zones côtières de Normandie, des Hauts de France, de la Belgique et des Pays-Bas ! La France est de loin le premier producteur mondial ! Ca vous en bouche un coin, pas vrai ?

Excepté pour l’étape de la filature, tout le reste de la chaîne de production se déroule en France ! Comme je l’explique dans la vidéo, la filature (constitution du fil qui sera utilisé pour la confection) ne peut plus se faire en France aujourd’hui, faute de savoir-faire. Voilà ce qui arrive quand on délocalise tout… Il faut aujourd’hui aller jusqu’en Pologne pour obtenir du fil de lin. Mais bonne nouvelle, l’entreprise française Safilin a en projet de relocaliser ses usines dans le Nord de la France d’ici peu !

Attention cela dit, et notamment si vous vous intéressez à une pièce en lin d’une grande enseigne de mode. Il se peut que le lin utilisé soit estampillé « français », mais ce n’est pas pour autant que le reste de la chaîne de production ne s’est pas déroulé à l’autre bout du monde… Le label Masters of Linen permet de s’assurer que les étapes de fabrication jusqu’au fil sont européennes, il manquera ensuite de s’enquérir de la localisation des étapes de confection et d’ennoblissement.

Une fibre textile écologique

Comme c’est une plante qui se plaît chez nous, elle n’a pas besoin de grand chose pour pousser ! C’est là un avantage considérable d’un point de vue énergétique et écologique. Le lin n’a pas besoin d’être arrosé par exemple, l’eau de pluie lui suffit. Elle a également besoin de très peu d’engrais ou d’interventions chimiques, ce qui fait que même une culture non biologique reste relativement propre. Peu gourmande en azote, la plante est également très intéressante d’un point de vue agricole et est souvent utilisée dans la région pour enrichir les sols pendant la rotation des cultures.

Un fois la graine plantée, aucune intervention chimique n’entre dans le processus de fabrication de la fibre. Tout est mécanique, voire entièrement naturel, avec l’étape du rouissage pas exemple (go regarder la vidéo si vous ne savez pas en quoi elle consiste) !

Le procédé de fabrication de la fibre est aussi complétement zéro-déchet, puisque l’entièreté de la plante est utilisée une fois qu’elle a été coupée. Litière ou alimentation animale, cordage ou tissus d’ameublement… tout est utilisé ! Les graines, l’anas, les fibres trop courtes pour être utilisées dans le texte, tout je vous dis !

Attention cela dit, et notamment si vous vous intéressez à une pièce en lin d’une grande enseigne de mode. Il se peut que le lin utilisé soit estampillé « français », mais ce n’est pas pour autant que les teintures choisies seront respectueuses de l’environnement (et de votre santé) !

Les qualités incroyables du lin français

On a souvent une mauvaise image du lin, souvent parce qu’il s’agit d’un lin chinois, tissé en Asie, sur une pièce de fast fashion. On s’imagine qu’il se froisse facilement, qu’il est transparent… Pourtant, le lin français a tant de qualités !

C’est une histoire de goût, bien sûr, mais personnellement j’aime beaucoup son esthétique assez brute et naturelle. Il y a quelque chose de noble et de beau dans un tissu en lin.

Mais sans parler de ce qu’il m’évoque, le lin a des vertus thermorégulatrices et de régulation d’humidité assez dingues. C’est également une fibre très résistante et solide. C’est la matière que j’enfile systématiquement en randos par exemple, au lieu d’opter pour un tissu technique synthétique !

Alors, convaincus ?

*** Céline ***

*en partenariat avec Le Slip français 🙂

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *