La frange

frange libre etre qui l'on est

Laissez-moi faire les présentations, je ne crois pas que vous vous soyez déjà rencontrés ? Aperçus peut-être ? Vous l’aviez trouvée jolie, d’autres l’avaient trouvée changée. Certains se sont même peut-être dit qu’elle avait dû regretter…

Cela vous fait sourire ? Pourtant elle a eu peur de ce que vous aviez pu penser ! Elle a failli faire demi-tour, et renoncer. Il lui aura même fallu plusieurs années pour se décider…

Je vous présente ma nouvelle tête, elle est frangée… enchantée je veux dire !

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup ! Vous connaissez la chanson je présume ? Et la douce voix de France Gall de continuer : « Ça veut dire qu’il était libre, heureux d’être là malgré toutSimplement sur ses deux pieds il voulait être lui, vous comprenez ».

Maintenant qu’on a tous cette jolie chanson entraînante dans la tête, on peut revenir au cas très égocentrique de ma nouvelle tête. C’est assurément un cap, et je me suis dit qu’il y aurait peut-être une leçon à en tirer. Du simple fait de jouer du piano debout, ou de se couper les cheveux. Du fait de vouloir être soi, et d’être libre. De ces victoires insignifiantes qui veulent dire beaucoup.

Préoccupations capillaires

Aussi loin que remontent mes préoccupations capillaires, j’ai toujours voulu essayer la frange. Je ne sais pas, il y avait quelque chose de cool dans cette façon de restructurer son visage… Bizarrement, ça ne m’a jamais quittée. Ça figurait dans ma liste de choses à faire avant de mourir, au même titre que soigner des éléphants dans un sanctuaire en Asie ou écrire un livre.

Cela dit, contrairement aux deux autres rêves qui figuraient par exemple dans mon article Bucket list, celui-ci restait inavoué. Parce qu’il paraissait puéril et facile, et que, surtout, on risquait de vouloir m’en dissuader.

Et puis les années passaient, et je ne m’y risquais pas. J’avais trop peur du résultat. Et surtout trop peur que ça ne plaise pas aux autres. Je m’empêchais d’essayer. On m’avait dit plus jeune que ce serait dommage, ou moins bien, que ça me cacherait le visage, et j’avais tout retenu. Ça ne m’était jamais sorti de la tête. Essayer la frange, c’était inévitablement décevoir.

frange libre etre qui l'on est

Le petit coffre en bois

Il est facile de se mettre des barrières et de se trouver des excuses pour tout. Même pour une simple frange. Il est facile de filer droit et de rester transparent, de ne pas donner aux autres de quoi se moquer ou médire. Rester dans le rang, c’est faire en sorte de ne pas se faire taper sur les doigts ou être rejeté.

Il est très facile alors de ranger ses rêves dans un petit coffre en bois et de les consulter à l’occasion, pour se donner du courage. Et de ne jamais les considérer comme potentiellement réalisables, parce que trop-ci ou trop-ça. Parce qu’ils seraient potentiellement source d’échec, ou de disgrâce.

Je suis passée à un fil d’avoir une vie métro-boulot-dodo sans frange, et tout ça parce que je me souciais beaucoup trop du regard de l’autre et de ce qu’il pouvait penser. J’ai soudainement pris conscience de cela en répondant aux sourires des passants alors que j’arborais fièrement ma nouvelle coupe en sortant de chez le coiffeur. J’étais fière.

Je venais de réaliser que j’étais libre, et que j’avais agi librement. Comme un pianiste qui jouerait debout, ça voulait dire beaucoup. Ça voulait dire que j’étais moi. Cette simple frange me rappelait que j’étais là où il fallait, et que j’avais beaucoup de chance. La chance d’avoir trouvé le courage de m’affirmer et de m’aimer, sans avoir besoin de l’assentiment des autres. La chance d’avoir un jour rêvé et d’avoir osé penser que c’était à ma portée et que je le méritais.

Je ne me sens pas forcément plus jolie avec cette nouvelle tête, mais elle m’a fait prendre conscience du chemin et des progrès que j’ai réalisés ces dernières années. L’image que me renvoie le miroir est celle de quelqu’un qui s’assume et s’apprécie tel qu’il est.

Et vous, il y a des choses toutes bêtes que vous vous empêchez de faire à cause des autres ?

*** Céline ***

frange libre etre qui l'on est

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires sur “La frange

  1. La frange faut tenter .. la frange ne va pas à tout le monde .. mais la frange te va très bien 🙂

  2. Tellement de choses… Ahah! Du coup, je vais essayer de prendre exemple sur toi 🙂

    Et elle est toute belle ta frange!

  3. C’est un très bel article qui prouve qu’il faut oser assumer ses choix car mauvais ou bons, ils nous appartiennent. Et de ton côté, c’est un très bon choix ! 😉
    Belle journée à toi.

  4. J’ai longtemps renoncé à un changement physique de peur du regard des autres, en réalité de mon propre regard sur moi-même à travers celui des autres!
    Avec l’âge et le temps passant, j’ai tout simplement tout bouleversé sans m’en rendre compte, cet article m’a permis de le réaliser avec plus d’acuité. Merci pour ça! Au fait, c’est très joli, tu as une tête à frange. J’ai déjà essayé mais trop d’entretien en ce qui me concerne et me préfère sans.:)

  5. Elle te va bien cette frange. Perso je suis un caméléon capillaire et je change de tête tous les mois. Et je n’es tend surtout pas compte de l’avis des autres. Je fais ce que je veux avec mes cheveux. Et j’ai dailleurs une frange aussi en ce moment.

  6. Merci pour ton article !
    Si seulement j’avais osé tout faire ! Concernant le physique, j’ai toujours tout osé, mais tout ce qui est actions ou activités, il y a des choses que j’ai toujours hésité à faire : notamment le pole dance !

    Des bisous, Margaux

  7. Pour moi les filles qui ont des franges sont forcément cool. Tu le confirme encore une fois 😉

  8. J’ai mis beaucoup de temps à changer de couleur de cheveux ! Pourtant rien de révolutionnaire mais le changement m’a toujours inquiétée. Et le regard des autres encore plus !

    Je découvre ton blog par le biais de cet article et j’adooore ! Que ce soit le sujet ou ta façon d’en parler, ta plume (et ta frange ahaha), c’est une très jolie découverte !

  9. Au delà de la simple frange, ta réflexion est super. Je pense la même chose que toi. J’ai toujours fait en sorte de rester dans le rang comme tu dis sans pour autant apprécier. Certainement car c’était plus simple ainsi. Mais depuis que j’ai fait ma reconversion professionnelle, je me sens plus en phase avec moi-même et je m’en fiche de plus en plus du regard des autres.
    Serait-ce ça le début du bonheur ?

  10. Coucou !

    Ta frange te va très bien, elle est réussi.

    J’ai eu la frange plusieurs fois, souvent ratée… Qu’est-ce que c’est difficile de trouver un coiffeur qui sait faire des franges ! La dernière fois, c’était tout simplement horrible. Elle était trop épaisse, pas droite, pas comme je la voulais… La catastrophe.

    Je me tâte à en refaire une car j’ai enfin trouvé une bonne coiffeuse mais j’ai tellement peur de revivre mon dernier loupé…

    Et d’un autre côté, je trouve qu’avec une frange, on a tout de suite l’air coiffé, pomponnée. Avec des jolies boucles, c’est parfait 🙂

  11. J’ai toujours eu une frange. Jusqu’à ce que j’en ai eu marre il y a quelques années. Je l’ai laissé pousser jusqu’à ne plus en avoir… Je suis restée comme ça 2/3 ans… Et je me la suis refaite pas plus tard que samedi dernier.
    Je ne sais pas si ça me plait ou pas. Le côté bien relou c’est qu’elle rebique et défie la gravité… Mais sans elle, je ne suis pas à 100% moi.

    Alors oui, ça change mais l’essentiel est de se sentir bien ! 🙂

    Et moi je te trouve jolie avec elle 😉

  12. La frange c’est comme la couleur des chaussures le matin. On ne sait jamais. Quand tu l’as, tu ne la veux plus et quand elles est partie elle te manque. J’en ai plus mais j’y repense.

  13. Mon comm n’est pas passé hier soir, du coup he le refais, en espérant que ça marche ^^
    Je disais, ça te va bien, ça te change !! Et les photos font photos d’actrice pour une interview dans un magasine, genre « 10 points sur Iznowgood » comme dans Biba ou Cosmo lol 😉
    Sinon, en ce qui concerne mes envies folles capillaires, j’ai failli me faire faire des mèches violine en janvier. Juste failli, non pas à cause d’un manque de courage, ou de la peur du jugement au boulot, ni rien de ça. Nan nan. A cause du PRIX !!!! Quand on a les cheveux longs, tout est multiplié par 2 niveau prix, du coup j’allais pas mettre 112 boules dans des mèches :/ Mais si le prix avait été plus accessible, j’aurais eu mes mèches sans me poser aucune question !

  14. Oh ! Je me reconnais beaucoup (un peu ?) dans ce témoignage si bien écrit ✩

    Je me reconnais beaucoup, car j’ai aussi voulu (et attendu) une frange pendant « longtemps » (chiffré : 5 ou 6 ans que j’y pense !). J’avais créé un tableau sur Pinterest avec plusieurs styles de franges différentes, chacune classés selon la forme de mon visage. J’hésitais, j’y revenais, je n’y pensais plus, j’y revenais encore, etc.

    Je me reconnais un peu, car, au final… l’idée même que cela déplaise aux autres ne m’a jamais effleuré l’esprit, et n’a donc jamais été un frein pour moi.
    D’ailleurs, c’est en lisant ton article que j’ai pris conscience que ça aurait pu être un frein… !

    Au final, je me suis lancée fin décembre (2017) : après un passage chez le coiffeur, j’étais RAVIE.
    Mais… pas pour les raisons que l’on pourrait croire : j’étais (et suis toujours) ravie, car je sais enfin que je *déteste* la frange sur moi.
    Cela peut paraitre contradictoire, mais ça ne l’est pas : une frange, c’est des cheveux. Des cheveux, ça repousse !
    (Et, en attendant, plein d’astuces : la ramener et l’attacher derrière avec une petite pince en la faisant « boufer » un peu (ça allonge les visages ronds, c’est très joli si c’est bien fait !), et d’ici quelques temps, elle sera oublié, une fois qu’elle sera assez longue pour être glissée derrière mes oreilles.)
    Et, au moins, maintenant, je SAIS que sur moi, pour moi (mon goût / avis personnel), je me préfère sans frange 🙂
    Après 5-6 ans à y penser de temps à autre, je sais, tout simplement ♥

    Merci jolie Céline pour ce partage un peu intime ♡

  15. J’ai refais ma frange début octobre, je ne regrette pas du tout 🙂
    (Même si c’est plus d’entretien et qu’en ce moment elle n’est pas très domptable haha)

    Ca te va très bien en tout cas !!!

  16. J’ai toujours aimé les franges, ça donne un côté malicieux, charmant, presque romantique ! Malheureusement, j’ai deux ENORMES épis de malheur qui m’empêche de m’en faire une ! J’ai déjà testé, une catastrophe…
    Pour me venger de la chanson, qui depuis la lecture de mon article tourne en boucle dans ma tête, voici celle là: Résiste, prouuuuuve que tu existes !! Ce monde n’est pas le tiens, viens !

    Pilalilalou…
    A bientôt pour un karaoke,
    Line

  17. Hello !
    J’aime beaucoup ton style d’ecriture ! Bravo d’avoir assumer ton envie, c’est tellement important ! Et moi qui vient d’attérir sur ton blog et qui ne te connaissais pas avant : et bien je te trouve très jolie avec et j’aime beaucoup 🙂 Mon avis importe peu car le plus important c’est ce que tu ressens mais autant ne pas garder les compliments enfouient en sois et les partager aux autres, tant que ça fait plaisir 🙂
    Je te souhaite une très belle soirée, bises !

  18. Tu as des super cheveux et la franche au top !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *