La révolution de la culotte menstruelle

J’arrive peut-être 5 ans après la bataille, mais voilà : j’ai découvert la culotte menstruelle et je me demande encore comment j’ai pu vivre mes 15 premières années de cycles sans elles. Voilà, c’est dit.

Je pourrais m’arrêter là et vous laisser avec cette vérité implacable, presque meurtrie, mais je voudrais tout de même être bien sûre que vous m’ayez bien entendue. Je ne voudrais pas me sentir responsable de n’avoir pas suffisamment insisté, tant la révolution est réelle de mon côté !

Alors reprenons…

Les années cup

Je n’utilise plus de protections hygiéniques classiques depuis belle lurette. J’ai banni les tampons et les serviettes jetables il y a de ça bien 6 ou 7 ans. Pas parce qu’ils étaient jetables, non – à l’époque, je ne me souciais pas encore de ma production de déchets. Mais parce que venais de réaliser que ces protections menstruelles que j’achetais et utilisais tous les mois étaient sérieusement questionnées sur leur potentielle toxicité.

Alors j’ai découvert la cup. Et je n’ai plus utilisé que ça pendant de très nombreuses années. Mes convictions écologiques se sont ajoutées à l’ensemble et je trouvais ça génial de ne plus participer à la production d’autant de déchets à usage unique tous les mois. Je faisais en plus des économies faramineuses par rapport aux protections jetables, qu’il fallait racheter régulièrement et que je faisais toujours en sorte d’économiser, au détriment de mon confort.

Et puis aussi, BAM, je faisais connaissance avec mon cycle. Je voyais vraiment mon sang, liquide et rouge, je mesurais et apprenais enfin la quantité que je perdais tous les mois. Je me familiarisais avec un phénomène mensuel qui m’accompagnerait une grande partie de ma vie. Un phénomène porteur de vie pourtant encore tabou dans nos sociétés occidentales, et clairement honteux et sale dans de trop nombreuses régions du monde.

La cup, clairement, m’a permis de faire plus ample connaissance avec moi-même, de me comprendre davantage, et de virer les tabous et les monstres qui auraient pu empoisonner cette relation si cruciale que j’entretiens avec mon corps.

Et puis un jour, j’ai entendu parler du syndrome du choc toxique…

Le syndrome du choc toxique

Une maladie infectieuse grave causée par une bactérie qui se développerait lorsque le sang stagne trop longtemps à l’intérieur du corps. Les tampons ont été les premiers incriminés car les plus fréquemment utilisés, mais il faut être tout aussi vigilant avec une cup. Avant d’en entendre parler, je pouvais la garder toute la nuit… Ce qui est formellement déconseillé et très risqué ! Ne vous amusez pas à reproduire ça à la maison, et changez vite vos habitudes si c’est ce que vous faites !

J’ai donc petit à petit commencé à utiliser des protections menstruelles lavables et j’ai progressivement mis ma cup de côté. Elle ne sortait plus que pour les sorties plages ou piscine. J’ai renoué avec des sensations oubliées, mes règles étaient plus présentes et je les sentais davantage. Le sang s’écoulait et, finalement, ça me paraissait plus simple et naturel que de le retenir à l’intérieur.

La culotte menstruelle FEMPO

Et puis j’ai enfilé ma première culotte menstruelle ! Comme on enfilerait une… culotte. Rien à clipser, rien à introduire, rien à protéger. Juste à enfiler sa culotte, et puis partir pour l’aventure ! C’est tout, niet, basta !

Ne me demandez pas pourquoi homo sapiens a attendu autant de temps avant de penser aux culottes menstruelles, je n’en sais rien ! Dire qu’il aura pensé à la bombe atomique avant ça…

FEMPO fait partie des toutes premières marques françaises à proposer des culottes de règles, et les retours que j’en avais étaient toujours enthousiastes et convaincus. Un peu comme le ton de cet article d’ailleurs ! J’ai donc choisi d’essayer leur Culotte pour flux normal et la Power++ pour flux ++ (pour info, j’ai choisi une taille au-dessus de ma taille habituelle pour être sûre d’être à l’aise, je vous conseille d’en faire autant) !

This is a revolution

La culotte menstruelle FEMPO est certifiée Oeko-Tex 100, ce qui garantit sa non-toxicité. Elles sont toutes composées de coton (pour la partie en contact avec la peau), de bambou (pour la partie absorbante), de polyester et de PUL (pour l’étanchéité) et de lycra (pour le joli côté satiné de la culotte), et sont exemptes de nanoparticules d’argent comme on en retrouve dans les culottes THINX par exemple. Elles sont fabriquées en France et en Tunisie dans de bonnes conditions.

En début et fin de règles, je peux porter ma culotte flux normal toute la journée sans problème. Les jours de flux plus abondants, je la change une fois en cours de journée. La Power ++ peut durer plus longtemps, je la réserve en général pour la nuit. En termes de nombre de tampons, on estime l’absorption des culottes menstruelles comprise entre 2,5 et 5 tampons ! On pourrait croire qu’avec une telle absorption, les culottes ressemblent à des couches mais que nenni ! Elles sont même plus fines que des serviettes hygiéniques !

Pas de sensation d’humidité, pas de mauvaises odeurs pendant la journée… Je vous le dis, c’est une révolution ! En fin de journée, il n’y a plus qu’à rincer sa culotte à l’eau froide avant de la passer en machine à 30°C avec le reste de la lessive.

Une culotte de règle a la même espérance de vie qu’une culotte normale, entre 5 et 7 ans de bons et loyaux services en moyenne. Sa durée de vie dépendra bien sûr beaucoup de l’entretien et du nombre de culottes avec lesquelles vous tournez. Je conseillerais pour commencer d’avoir 2 culottes pour flux normal et une culotte pour flux plus abondant. L’idéal, je crois, serait d’en avoir 5 ou 6.

Vous l’aurez donc compris, j’attends désormais tous les mois mes règles avec grande impatience 😊 Non, je blague, pas tant quand même ! Mais quoique…

Pour vous faciliter l’accès à cette petite révolution, j’ai un code promo de -10% pour vous : IZNOWGOOD

Et pour retrouver les culottes FEMPO, c’est par ici !

* Merci à FEMPO d’avoir accepté de créer ce code promo et d’avoir sponsorisé cet article !

Alors, vous essayez quand ??

*** Céline ***

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

17 commentaires sur “La révolution de la culotte menstruelle

  1. Bonjour,

    je me lance, d’après ton article c’est géniale… 🙂 on va tester… Mais le code promo ne fonctionne plus c’est possible ?
    Merci
    Sophie

    1. Hello !
      Argh oui, le code n’est plus valide depuis le 31 mai 🙁
      … mais ça vaut quand même le coup de se lancer !!

      1. merci pour la réponse… 🙂 et évidement que je tente le coup 🙂

  2. Hello Céline, tu m’as fait passer le cap, je viens d’en commander, je t’en dirai des nouvelles 😉 Et merci pour le code !

  3. Bonjour ! 🙂
    Tu prêche une convaincue !
    Je suis passée aux culottes Fempo depuis un moment aussi. Que de libération ! Du coup, je trouve qu’on se recentre sur ce qui se passe pendant nos règles, à tel point que, pour moi, cela avance lentement vers le flux instinctif. Faisant plus attention au flux des règles, je passe « me vider » aux toilettes plus régulièrement.
    Pour ma part, je tourne avec 3 culottes normales et 4 flux abondants (mes règles durent environ 7 jours). Au début, je me servais de deux en journée et une la nuit (pr les jours de flux abondants), maintenant, c’est une de jour et une de nuit (je change pour plus d’hygiène, mais pas forcément par nécessité, puisque peu de sang s’y retrouve finalement). 😉 La liberté ! ^^

  4. Coucou Céline,
    Cela fait vraiment un moment que je me tâte à essayer, j’avais lu plein d’articles et vu plein de post pour promouvoir la culotte menstruelle, et aujourd’hui on y est ! Je saute le pas ! J’ai hâte de les tester !!
    Merci pour cet article !

  5. Merci pour ce conseil, grâce à toi j’ai sauté le pas, et depuis hier j’ai pu tester les Fempo… Je suis super contente !! Connais-tu une marque en laquelle on peut avoir confiance fabriquant des modèles avec plus de motif ou de la dentelle ?

    1. Oooh je suis super contente ! Bienvenue au club 🙂
      La marque Réjeanne est super, vraiment fiable, et fait de superbes modèles !

  6. Coucou Céline ! Je suis super contente de te lire aujourd’hui ! J’attendais cet article avec impatience ! J’ai abandonné aussi les usages uniques (tampons serviettes) il y a fort longtemps également mais plutôt pour des raisons de confort personnel car avec la maladie que j’ai, c’est juste un enfer les tampons.
    J’ai testé pour la première fois les culottes menstruelles ce mois ci et en effet, c’est une révolution !

    A bientôt bisous

  7. Super découverte !

    D’après ton expérience, le modèle de culotte simple n’est pas trop échancré? Rien ne fuite?… haha

    Merci pour ta réponse!

    1. Nope ! Rien à déclarer de mon côté 🙂

      1. Super. Thx!!

  8. Merci pour cet article qui tombe au bon moment pour ma part ! Je compte acheter des culottes menstruelles pour l’arrivée de mes prochaines règles, mon cycle vient de se terminer.

    Je regarder celles de Dans ma culotte ou Rejeanne. Je n’avais pas pensé à FEMPO et je suis contente d’avoir des avis à ce sujet.

    J’en ai tellement marre des serviettes jetables. Je n’avais pas suffisamment d’argent de côté pour l’instant pour me payer le luxe de m’équipe en culottes menstruelles mais je vais me lancer enfin ! Mais voilà, comme ça a un coût, vaut mieux comparer les produits, les avis, et tester…

    1. Je regardais*
      m’équiper*

      c’est ce qui arrive quand on veut éviter de se relire ! 😉

  9. Merci pour cet article. Moi aussi j ai decouvert les culottes de regles il y a peu. Jai essayé 2 marques que je n ai pas aimé puis apres les Femmpo. Et celle là je ne les quitte plus 😊

    1. Vas-y, balance les noms qu’on ne se trompe pas sur la marque à choisir 🙂

      1. Personnellement je ne suis pas fan du tout de celles de dansmaculotte. Les Fempo je suis d’accord avec toi, une taille au dessus c’est vraiment idéal ! (J’ai fait l’erreur au début). Merci pour cet article vraiment top et pour le code 😊💛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *