À l’ombre des chênes

robe en lin éthique

Il y a 2 ans et demi déjà, je vous emmenais aux Beaux-Arts de Lyon au cours d’un lugubre après-midi de décembre (ici). C’était peu de temps avant Noël et la ville s’agitait dans la nuit clignotante des guirlandes. Il neigeait au dehors et nous nous étions réfugiés dans l’atmosphère calfeutrée du musée. Ce jour-là, je portais une robe Aatise, fabriquée en France, à la commande.

Deux ans et demi plus tard, je réalise que la tenue que je portais sur les photos est devenue mon uniforme. On a gagné en qualité photo, je vous l’accorde, mais la robe, le pull et les chaussures n’ont pas changé. J’ai même conscientisé depuis qu’il s’agissait d’une tenue qui me ressemblait et dans laquelle je me sentais bien, qui me renvoyait de la joie et de l’assurance. Une alliée.

robe en lin éthique

À l’ombre des chênes

Mais voilà, deux ans et demi plus tard, nous nous réfugions plutôt près d’un étang, à l’ombre des chênes. La chaleur est accablante et la proximité de l’eau fraîche est agréable. Une poule d’eau se réveille à notre approche et rappelle ses poussins. Ils nagent, le bec levé, parmi les nénuphars, vers leur maman.

C’est dimanche, tout le monde a les volets clos. Les cris des enfants qui se jettent dans une piscine nous parviennent. Et nous, en plein cœur de l’après-midi brûlant, nous avons à nouveau la tâche de faire quelques photos pour Aatise, deux ans et demi plus tard. On prend les mêmes, et on recommence !

Il y a 30°C de plus, l’atmosphère est plus humide, moins studieuse qu’au musée. Et puis nous avons bien grandi. Nous sommes les mêmes, mais plus sages, plus sereins, plus confiants. Plus heureux même peut-être ! Dieu qu’il s’en est passé des choses ! J’aime à penser que les vêtements vivent toutes ces histoires à nos côtés, voire qu’ils y prennent part entièrement. Ils peuvent influencer notre humeur, la façon dont on se perçoit et dont on interagit avec les autres. Ils peuvent nous soutenir, comme nous faire des croche-pieds. Alors choisissons-les avec soin.

La robe en lin

Si cette robe Aatise des photos de décembre 2017 me suit depuis si longtemps, c’est que je me reconnais en elle. Elle m’aide à exprimer aux autres qui je suis, à révéler mon identité et mon côté unique. Même chose des années plus tard, sous le grand chêne, avec cette splendide robe 100% lin que je porterai cet été pour le mariage d’une amie chère. Je crois que je n’ai jamais porté une robe d’une telle qualité avec un retombé aussi élégant (j’avoue, peut-être celle-ci, mais le lin n’est pas aussi épais et de bonne facture). C’était la première fois, aussi, que je donnais mes mensurations pour fabriquer une robe qui serait ajustée au mieux pour moi, une pièce unique pour ainsi dire.

robe en lin éthique

Toutes les pièces Aatise sont fabriquées dans des ateliers français à la commande. Il est possible de choisir sa coupe, son tissu, et de donner ses propres mensurations pour confectionner une pièce qui nous corresponde et nous suive longtemps. Le choix des matières est d’ailleurs de plus en plus écologique avec l’introduction de la viscose EcoVero et du lin. Je me souviens encore de notre première rencontre il y a presque 3 ans, et de leur volonté de mieux faire au niveau du choix des matières. Ils ne pouvaient pas tout révolutionner tout de suite et nous y voilà, pas après pas… Eux aussi, ils ont grandi.

Je suis heureuse de suivre et de soutenir des marques de mode éthique dans le temps, de les voir perdurer et se repenser malgré les tempêtes et le modèle global à réinventer. Longue vie à Aatise et à la volonté de Heide, la créatrice, de construire un monde plus juste et sensé. Longue vie à ces vêtements qui nous accompagnent longtemps et parlent un peu de nous. Ils sont la clé contre la mode jetable et impersonnelle, et la tendance éphémère. Ils sont la clé d’une réconciliation intime et profonde avec nous-même. Il s’agit de mieux se sonder, de prendre le temps de se connaître et de s’aimer, pour mieux choisir.

*Cet article est en collaboration avec Aatise, deux ans et demi plus tard 🙂

*** Céline***

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

2 commentaires sur “À l’ombre des chênes

  1. Bonjour merci pour ces belle photos et cette robe qui fait envie! Moi ce qui m’embete c est que je prends jamais les bonnes mesures, je sais pas prendre mes mensurations et comme la robe est sur mesure on peut pas la renvoyer si elle ne va pas, ce qui est tout a fait compréhensible. Du coup pour le moment je commande pas 😕

    1. Hello !
      Le mieux est de contacter la marque par mail pour leur demander précisément comment prendre les mesures ! Je pense que Heide, la créatrice, se fera un plaisir de t’expliquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *