Le parc de Zhangjiajie hors des sentiers battus

Nous avons eu l’immense chance de nous rendre en septembre dernier dans l’incroyable parc de Zhangjiajie et de nous émerveiller devant ses montagnes suspendues, dans le cadre de notre tour du monde sans avion.

Alors que le parc est connu pour attirer les foules, nous avons été tout seuls pendant deux jours ! Comment ? Il existe des chemins moins empruntés et tout aussi beaux, si ce n’est plus, que je m’apprête à vous révéler…

Bouteille à la mer

À l’heure où j’écris cet article, la France entière est confinée. Je n’ai pas regardé les images, mais j’imagine les rues vides et silencieuses. Tout tourne au ralenti. Le monde entier se verrouille pour faire face au virus, les frontières se ferment, les politiques se corsent… Nous nous sommes réfugiés sur la petite île de Koh Chang en Thaïlande pour attendre la fin de l’orage, tout près de la frontière birmane.

Alors, je sais, cet article tombe comme un cheveu sur la soupe. Car personne aujourd’hui ne peut se rendre dans l’incroyable parc de Zhangjiajie, en plein cœur de la Chine. Personne ! J’imagine les macaques reprendre possession des lieux, la jungle luxuriante s’emparer des rampes et des escaliers, et le silence sous la dense canopée… La majesté des montagnes suspendues retrouvée dans un silence assourdissant, magique !

Mais j’ai bon espoir que le monde se relève de cette épreuve, et que de nouveaux voyageurs se rendent au parc de Zhangjiajie pour l’explorer en dehors des sentiers battus comme nous l’avons fait. Et aujourd’hui, plus que jamais, j’ai bon espoir que ces voyageurs, lorsque le monde repartira, auront compris qu’il est grand temps de repenser leur façon de voyager et qu’ils auront adopté les 14 commandements du voyageur responsable.

Je lance donc une bouteille à la mer puisque personne, ou presque, ne lira cet article aujourd’hui. À ceux qui le liront parce que le monde est reparti et que vous avez prévu de vous rendre au parc de Zhangjiajie, réfléchissez ! Avez-vous changé vos pratiques ? Répondez-moi oui.

Informations pratiques

La meilleure base pour planifier son exploration du parc de Zhangjiajie est la petite ville de Zhangjiajie elle-même. Il faudra compter a minima 2 jours pour visiter le parc et, en suivant nos indications, vous en aurez fait un joli petit tour !

parc de zhangjiajie

Depuis Zhangjiajie

À Zhangjiajie, nous logions à Xili Inn, une charmante petite guesthouse bon marché. Elle est située loin du centre et dans un joli quartier authentique. Les environs de la guesthouse valent assurément une petite promenade dans les alentours.

Il faut prendre un bus à la gare de bus de Zhangjiajie pour se rendre au parc depuis la ville. Les tickets s’achètent directement dans le bus, ils ne se vendent pas au guichet de la gare (12 ¥ jusqu’à l’entrée principale, 30 minutes de trajet). Munissez-vous d’une carte ou écrivez le nom de l’entrée du parc en sinogrammes sur un bout de papier pour être sûr de monter dans le bon bus (l’entrée Sud est l’entrée principale). Accrochez-vous, les bus chinois, c’est quelque chose !

L’entrée du parc

Le prix d’entrée est de 245 ¥ et le ticket, nominatif et donc non échangeable, est valable 4 jours. Tous les trajets en shuttle (navette) à l’intérieur du parc sont gratuits. Nous pensons que les cartes magnétiques sont consignées, mais les guichets étaient fermés lorsque nous avons quitté le parc. Nous les avons donc posées sur le rebord des guichets en espérant que quelqu’un les aura ramassées.

N’achetez pas les cartes du parc que l’on vous propose à la sauvette ! Il y a une carte sommaire mais suffisante, la Hand-drawn map of Homestay Tourism, permettant de demander son chemin avec les indications en anglais et en chinois distribuée gratuitement à un guichet situé juste à gauche avant les portiques d’entrée.

Parc de Zhangjiajie – Jour 1

Nous sommes partis de l’entrée principale (entrée Sud). De là, il faut emprunter la route goudronnée avec l’ensemble des touristes arrivés avec vous, la Golden Whip Stream Scenic Route. Bifurquez à droite et traversez le parc Oxygen où trône une étrange statue en forme de cœur. Vous n’êtes toujours pas seuls au monde ici, vous n’avez pas encore lâché les chemins empruntés. Vous êtes au pied des montagnes suspendues, et vous marchez le nez en l’air…

Continuez jusqu’à traverser un pont qui swingue, où les chinois tenteront de vous faire passer par-dessus bord. Passez devant une petite fontaine naturelle où l’eau provient de la rivière et d’où vous pouvez vous désaltérer.

Continuez toujours tout droit, et déjà le monde commence à se faire discret autour de vous. C’est là que nous avons rencontré notre premier singe. Suivez le chemin jusqu’à rencontrer un fast food local et faites une pause déjeuner ici pour déguster du tofu grillé recouvert d’épices avec des nouilles chinoises et des crêpes à l’œuf. N’oubliez pas d’emporter avec vous un Tupperware et des couverts (ou des baguettes !) pour éviter les contenants jetables qui contiendront votre repas.

Seuls au monde

L’estomac plein, revenez sur vos pas et prenez un escalier qui monte sur la droite. À partir de là, vous êtes seuls au monde ! Ça monte beaucoup et pendant une bonne demi-heure, mais vous aurez l’heureuse compagnie des macaques qui faisaient foule sur ce chemin totalement déserté par les hommes ! Ne leur donnez surtout pas à manger, d’abord parce qu’ils ne sont pas là pour vivre à vos dépens, et puis parce que vous vous exposez à des attaques s’ils en veulent davantage (vu de mes yeux vu).

Cette magnifique petite grimpette sous la canopée débouche sur une vue extraordinaire sur les célèbres montagnes suspendues du parc. Vous y retrouverez bientôt le monde, directement arrivé sur les hauteurs en shuttle. Ce n’est pas très agréable de retrouver la foule, mais les points de vue en valent la peine !

Continuez ensuite vers le splendide pont naturel suspendu, puis arrivez au temple bouddhiste paré de milliers de rubans rouges.

Repartez ensuite par le parking du Natural Bridge, dans lequel vous prendrez un shuttle direction le téléphérique (vérifiez bien la direction du shuttle avec le chauffeur !). Le téléphérique vous conduira ensuite jusqu’à Zhonghuxiang Homestay Area. Il vous faudra 30 minutes de marche pour rejoindre le village depuis la station (sinon, s’ils roulent encore, les mini-shuttles vous emmènent au village pour 3 ¥).

Une seule adresse à vous recommander pour passer la nuit : One Step to Heaven ! Une super guesthouse avec des repas excellents et des ingrédients directement issus du jardin (à 5 minutes à pied de l’entrée du parc).

Parc de Zhangjiajie – Jour 2

La deuxième journée est ma préférée du parcours. Elle plonge le voyageur dans un état méditatif intense en le couvrant d’endorphine par la grimpette qu’elle impose et les vues extraordinaires qu’elle propose.

Rendez-vous en bas de la station de téléphérique où vous êtes arrivés la veille. Alors que vous y arrivez, un escalier monte sur votre gauche. Prenez-le et aventurez-vous au milieu de la jungle et des fermes installées en harmonie totale avec l’endroit. Les escaliers sont couverts de mousse.

Vous êtes partis pour 2h de grimpette, tout seuls, perdus au milieu des montagnes suspendues ! Le moment est magique. Les escaliers vous mènent à des vues splendides à des hauteurs véritablement vertigineuses. Le Corridor in the Cliff débouche sur une vue spectaculaire à presque 360° sur les montagnes alentours. Petit conseil : jeter un caillou dans le vide, étourdissant (ou un trognon de pomme, ça marche aussi).

Continuez à monter jusqu’à One step to Heaven, le point le plus haut du parc de Zhangjiajie. Il est accessible par une échelle.

Continuez le chemin et montez jusqu’au téléphérique. Juste avant d’y arriver, arrêtez-vous pour déjeuner au super petit fast food installé dans la montée. Ils servent du riz cantonais délicieux et du tofu aux épices pour très peu d’argent.

Chemin retour

Pour finir la journée, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Prendre le téléphérique, puis un shuttle jusqu’à l’entrée principale.
  • Aller jusqu’à la gare de shuttle à pied, à 5min du téléphérique, puis :
    • Prendre un shuttle vers le Mont Tianzi pour voir à quoi ça ressemble, puis un shuttle vers l’entrée.
    • Prendre un shuttle vers les vues panoramiques des montagnes Avatar du 1er jour si vous avez envie de revoir la plus emblématique section du parc. Ensuite :
      • soit redescendre par le Bailong Elevator (une expérience en elle-même, mais vous n’utilisez pas vos papattes).
      • soit reprendre les escaliers du jour 1 si vous n’y aviez pas croisé de singes par exemple. Ils démarrent en face de la gare de shuttles, en face des vendeurs installés sur la place.

Pour rentrer dans la ville de Zhangjiajie, il faudra alors reprendre un bus (12 ¥ ). Ils attendent juste à l’entrée Sud du parc. N’oubliez pas de toujours bien demander la direction du bus dans lequel vous monter !

Je vous souhaite à tous une excellente visite du parc de Zhangjiajie hors des sentiers battus ! J’espère que vous me raconterez !

*** Céline ***

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

2 commentaires sur “Le parc de Zhangjiajie hors des sentiers battus

  1. Ca a l’air magnifique et l’ambiance semble magique. Merci de nous faire partager cette belle découverte !

  2. Même si on ne peut pas/plus s’y rendre, s’évader par les mots et les images est déjà un beau réconfort ! Ca ne fait jamais de mal de rêver un peu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *