De l’étude de la bonne foi des marques

greenwashing mode ethique

Voilà plusieurs mois que je m’adonne passionnément au plaisir de bloguer, et je remarque qu’une question revient de manière récurrente parmi vous : Comment peut-on être sûr que ce que l’on achète est bien éthique ?

Entre les faux « made in France », les T-shirts en coton bio fabriqués dans des conditions épouvantables, le greenwashing de certaines marques, il y a de quoi perdre la tête. Pour finalement se dire « puisque c’est comme ça, je ne change pas mes habitudes ».

Et comme ici on ne se repose pas sur ses lauriers en attendant que la planète dégringole, on cherche des solutions. Et, comme souvent, on en trouve.

Se repérer dans la jungle des discours n’est certes pas chose aisée, mais il y a des moyens de se faire une idée sur la bonne foi des marques.

Analyse de la marque

Sous couvert de faux-semblants, une marque peut aisément renvoyer une image propre et engagée. C’est d’ailleurs la stratégie utilisée par bon nombre de marques « trendys » qui jouent sur leur côté branché et urbain, histoire de nous faire oublier qu’elles recourent aux mêmes fournisseurs que les grandes enseignes de la fast fashion (à qui on a dit adieu ici).

Le site internet d’une marque en dit long sur son éthique et son engagement. Regardons plutôt…

À propos

Commençons par regarder s’il existe un onglet « À propos » ou « La marque ». Ou mieux « Notre engagement ».

La conception, made in Paris

S’il n’est nulle part fait mention sur le site de l’engagement éthique et/ou écoresponsable de la marque, c’est mauvais signe. Nous sommes encore dans une ère où produire de façon respectueuse est en dehors de la norme. Les marques qui ont choisi d’agir en sont conscientes et n’hésitent pas à pointer du doigt leurs efforts.

L’existence de cet onglet n’est toutefois pas synonyme de marque engagée. C’est d’ailleurs souvent là que l’on repère le greenwashing dans toute sa splendeur.

On peut par exemple y lire « Conçu à Paris », « Le design est réalisé en France »… Méfiance ! La conception et le design d’une marque française sont souvent faits en France. Il s’agit du dessin des modèles, de la recherche des imprimés, voire même parfois des patronnages. À ce stade, la production du vêtement n’a pas encore vraiment commencé.

La confection, made with love

C’est aux mots « confection », « production » et « fabrication » qu’il faut plutôt s’attacher. Une marque éthique précisera que ses ateliers de confection sont en France, ou dans un autre pays protégeant les droits de l’homme (Espagne, Portugal, Italie, Angleterre etc.). Elle peut aussi parler de son engagement auprès d’une certaine catégorie de la population et justifier ainsi sa production (femmes issues des ghettos, personnes en situation de handicap ou ayant des difficultés au retour à l’emploi, etc.).

Une production en Asie n’est pas nécessairement à blâmer, elle peut être le fer de lance de marques qui assurent de bonnes conditions de travail et de vie à leurs ouvriers. C’est souvent dans ce cas que le jugement sur la bonne foi devient difficile. À nous de juger en fonction des articles de presse, des vidéos ou reportages, de la mise en avant plus ou moins importante de cette production asiatique. Une marque engagée détaillera ses efforts et ses visites auprès des usines.

S’il faut chercher un peu partout pour connaître le pays de fabrication des vêtements, c’est qu’il y a un loup. Car c’est là que sont bafoués les droits de l’homme et que les catastrophes environnementales se produisent faute de cadre. Pas au moment où l’on crayonne un modèle sur une feuille de papier.

greenwashing mode ethique

La transparence et le prix

Si vous sentez qu’il y a rétention d’information, c’est qu’il y a rétention d’information. Plus une marque en dira sur sa chaîne de production, et sur sa politique de prix, plus vous pourrez lui faire confiance.

Une marque n’oublie jamais de communiquer sur quelque chose qu’elle fait bien ou mieux que les autres. Si vous hésitez, ne vous acharnez pas : elle vous cache quelque chose. Une marque qui n’a rien à se reprocher peut parler de la provenance de sa matière première, du tissage de la fibre et de la conception du vêtement.

Ces bonnes pratiques se retrouvent également dans le prix. Une étiquette « made in France » sur un vêtement au même prix que chez Zara, c’est louche. Écoutez donc le petit ange sur votre épaule droite qui vous dit que ce n’est pas normal, il n’y a pas de magie. Juste la loi du marché.

Les coups de pouce

Il existe également de très chouettes projets qui permettent de faciliter nos recherches. Plateformes de vente en ligne ou répertoires à bonnes adresses, ces projets font le travail d’analyse en amont et ne présentent que le meilleur. Le consommateur consciencieux n’a plus qu’à se laisser guider et à découvrir des marques triées sur le volet pour leur caractère éthique et écoresponsable.

Ces trois projets que j’ai choisi de vous présenter sont des initiatives en lesquelles je crois beaucoup. Elles ont toutes recours à un comité éthique et à une charte stricte qui permettent la sélection de leurs partenaires.

Le e-shop éthique Dressing Responsable

L’équipe de Dressing responsable est d’accord avec moi : pas besoin de sacrifier le style pour s’habiller en accord avec sa conscience.

Ce e-shop dédié à la mode écoresponsable regroupe de plus en plus de marques engagées, dont certaines déjà rencontrées sur le blog. Vêtements, accessoires, bijoux, sacs, chaussures, il y a de quoi trouver ce que l’on cherche ! Une galerie commerciale idéale pour toute lookée consciencieuse qui se respecte ! L’équipe est très réactive et sympathique, je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un tour !

Le carnet d’adresses Dream Act

Dream Act est une plateforme en ligne super utile permettant de repérer en un clic les adresses responsables et engagées près de chez vous : épiceries de produits locaux, mode éthique, initiatives de réinsertion des seniors ou coiffeurs respectueux de vos cuirs chevelus… Un véritable répertoire à bonnes initiatives ! La plateforme permet également de commander directement en ligne les produits vendus par ces commerçants responsables. Elle n’est pas dédiée à la mode éthique, mais plutôt à un mode de vie et de consommation plus responsable en général.

Je vous parlais de ma rencontre avec la team Dream Act ici en juin dernier. J’avais rencontré les deux fondatrices, adorables et prêtes à remuer ciel et terre pour favoriser une prise de conscience du plus grand nombre. Toutes les initiatives figurant sur leur plateforme sont passées au crible de leur comité éthique sans merci, vous pouvez leur faire confiance !

Les ecofashion tours avec SloWeAre

Pour les parisiens, une autre façon de découvrir des marques engagées peut être en flânant gaiement au gré des magasins sélectionnés par Eloïse, la fondatrice. Ses tours permettent d’identifier les bonnes adresses de mode éthique de la ville, où l’on pourra retrouver des marques respectueuses de l’homme et de l’environnement.

Pour les autres, le site internet SloWeAre référence également les marques de mode engagées et les boutiques de confiance. Le site fourmille d’informations sur la mode éthique et l’industrie textile, de quoi potasser un peu pour se refaire une conscience !

J’espère que vous vous sentirez un peu moins perdus dans la jungle des marques et du greenwashing à tout va. Quelles sont vos techniques pour repérer les marques véritablement engagées ? Connaissiez-vous ces chouettes initiatives ?

***Céline***

D’autres articles liés…

Les 6 piliers de la mode éthique, ou la charte de la lookée consciencieuse

Cher Zara, si je suis partie je l’ai fait pour nous deux

Le prix de tout et la valeur de rien

La fast fashion se la joue green

greenwashing mode ethique

mode responsable bonne foi

Si vous avez apprécié la lecture de cet article, partagez-le :

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires sur “De l’étude de la bonne foi des marques

  1. Merci pour tous ces sites-filons ! Je vais aller lire tout ça !!

  2. Décidément, j’adore de plus en plus découvrir ton blog!!!! Tes articles correspondent totalement à ma vision actuelle des choses et aux nombreuses questions que je me pose. A croire que tu lis dans les pensées?! Bref, merci!!!!

  3. Merci pour cet article. Très important de savoir qui et quoi se cache derrière une marque. Et je suis bien d’accord avec toi sur le manque de transparence.
    Par contre, on parle toujours de l’éthique des vêtements et de la mode, (et beaucoup de nourriture) mais jamais de ce qu’on achète pour la maison : meubles ou déco. Or là-aussi, il y aurait beaucoup de questions à se poser. Ce serait intéressant de faire une petite étude sur ce sujet là.

  4. Dans mes achats je suis de plus en plus sensible aux critères éco-responsables et éthiques alors tes propos m’ont beaucoup parlé (y compris ta lettre de rupture à Zara, tellement juste !). Tu as raison de préciser que la conception et la fabrication sont 2 choses différentes… de nombreuses marques jouent là-dessus !
    Je connaissais déjà Dressing Responsable, j’ai découvert avec intérêt les 2 autres… bon y’a pas l’air d’avoir encore beaucoup de références à Marseille, mais ça va venir 🙂

  5. Superbe article !!! merci

  6. Article vraiment intéressante. J’avoue que autant je fais très attention à mes produits de beauté autant concernant les vêtements beaucoup moins.
    Il est évident que le prix joue énormément. Pas évident de se dire que le prix d’un article éthique est plus cher que 3 jeans chez Zara et du coup de sauter le pas.

  7. Ton article est super et très intéressant ! Il soulève un vrai problème.
    Je t’avoue ne pas faire attention à ce que j’achète, parce que je n’ai pas encore de salaire, mais quand j’aurais un peu plus d’argent, j’espère m’acheter de jolies pièces éthiques. Pour moi, c’est important de privilégier les producteurs / artisans locaux et respectueux de l’environnement et de l’homme.

  8. Super article je ne connaissais pas l’eshop dressing responsable, je vais aller voir ça 😊
    Bon après-midi
    Xoxo

  9. Merci pour cet article, j’avoue que c’est un peu déroutant tout ce marketing green et beaucoup trop de marques jouent cette carte là, sans véritable conscience et engagement.
    Merci !

  10. J’ai l’impression que les gens commencent réellement à se poser la question, merci pour partager cet article, c’est très instructif.

  11. Merci Céline de partager tes coups de pouce à ta communauté et d’y faire figurer SloWeAre !
    Nous somme ravis de t’avoir rencontrée lors de ton passage à Paris en juin dernier, et nous espérons te revoir la semaine prochaine au Festival Everyday Heroes à Lyon, organisé par l’association The Greener Good.
    Le show des Fashion Heroes devrait te plaire !

  12. AH ben voilà un chouette article ! j’aime bien quand les gens ne se laissent pas rouler dessus par le greenwashing , quand on achète du green on veut qu’il le soit vraiment et ce qu’on achète pas green on le fait en pleine connaissance de cause mais pas caché ! merci beaucoup:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *